Publié le : 21/11/2018

Améliorer la gestion de crise en cas d’inondations et mieux anticiper le retour à la normale

 

Malgré la Loi de modernisation de la sécurité civile de 2004 créant les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) et les efforts indéniables faits ces dernières années sur certains territoires pour se préparer à la gestion de crise, de nombreux maires et services municipaux se trouvent démunis lorsque leur commune est frappée par une inondation de grande ampleur.

 

Les inondations de mai et juin 2016 et de janvier et février 2018 dans le nord de la France ont ainsi mis en évidence les difficultés rencontrées au niveau local pour anticiper l’inondation, prendre la mesure de l’évènement, alerter les populations, transmettre les consignes adaptées à la situation, et mettre en œuvre de manière efficace les mesures de sauvegarde des personnes et des biens.

 

De nombreux PCS sont volumineux, ce qui peut certes traduire les efforts méritoires d’une démarche de planification minutieuse et approfondie, mais qui rend l’outil peu opérationnel au cœur de la crise et difficilement utilisable par des acteurs stressés.

 

Ce plans sont souvent incomplets dans le sens où certaines problématiques importantes de la gestion de crise, généralement parce que celles-ci sont difficiles à traiter, sont souvent occultées.

  

La phase de sortie de crise puis de retour à la normale est en général peu ou pas anticipée ni préparée, alors qu’il s’agit d’un processus complexe mais essentiel pour les territoires. Celle-ci est souvent improvisée ou, au mieux, planifiée à chaud par des acteurs épuisés par la gestion de crise en tant que telle.

  

Ce projet vise, sur la base de retours d’expérience, à :

  • identifier les failles les plus courantes et ayant des conséquences non négligeables en matière de gestion communale d’une crise liée à une inondation,  
  • identifier les problématiques qui sont peu ou insuffisamment abordées dans les plans et au sein des organisations de crise,
  • identifier les questions clés du retour à la normale qui vont se poser à la commune à la suite d’une inondation,
  • proposer des outils simples et opérationnels pour aider les communes à améliorer leur organisation et leur gestion de crise, et à mieux anticiper/favoriser le retour à la normale.

  

Si vous souhaitez avoir des informations complémentaires, contactez-nous : rodolphe.pannier@cepri.net