CEPRI.net > Accueil > Nos compétences > Innover en développant des nouveaux outils > S'adapter au risque de submersion marine

Publié le : 27/05/2017

S'adapter au risque de submersion marine

La France, de par l’importance de sa façade maritime et de ses côtes basses, est particulièrement exposée aux submersions marines. Si la tempête Xynthia est encore dans les mémoires, de nombreux autres évènements dommageables ont affecté, parfois durement, nos territoires côtiers au cours des siècles, que ce soit sur les côtes de la Mer du Nord, de la Manche et de l’Océan Atlantique, ainsi que sur la façade méditerranéenne.

 

Selon l’Evaluation Préliminaire du Risque Inondation (EPRI) réalisée dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive Inondation, 1,4 millions d’habitants et 850 000 emplois seraient actuellement exposés aux submersions marines, en France.

 

Face à ce constat et suite aux conséquences tragiques de la tempête Xynthia, l’Etat et les collectivités locales se sont fortement mobilisés pour réduire le risque de submersion marine. 34 territoires littoraux ont été désignés Territoire à Risque Important (TRI) d’inondation dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive Inondation tandis qu’une vingtaine de Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) littoraux avaient été labellisés à la mi 2014.

 

Si la majorité des financements mobilisés visent à réhabiliter les ouvrages de protection, la France comptant 1 800 km de digues littorales dont le niveau de sûreté n’offre pas toujours toutes les garanties, d’autres démarches se développent sur les territoires littoraux en complément des ouvrages de « défense contre la mer » ou comme alternative à ceux-ci.

 

Il s’agit par exemple de l’utilisation de techniques dites « douces » plus respectueuses de l’environnement, ou encore de la mise en œuvre de mesures préventives telles que la prise en compte du risque dans l’aménagement, la préparation à la gestion de crise, le développement de la culture du risque, voire la délocalisation dans les terres des enjeux littoraux les plus exposés.

 

La question de la gestion des submersions marines va prendre de plus en plus d’importance dans les années à venir compte tenu de la forte attractivité des territoires côtiers et de l’accroissement attendu de la population littorale, alors que dans le même temps, l’intensité des aléas marins pourrait sensiblement augmenter en raison des conséquences du changement climatique.

 

Afin d’aider les collectivités littorales à définir et mettre en œuvre leur stratégie locale de gestion des submersions marines, le CEPRI réalise actuellement un recueil d’expérience des démarches actuellement en cours, afin d’identifier les difficultés rencontrées et les facteurs de réussite, et de valoriser les bonnes pratiques reproductibles en la matière.

 

 

Calendrier : décembre 2013 à décembre 2014

Production attendue : recueil de pratiques sur la gestion du risque de submersion marine.

Si vous souhaitez avoir des informations complémentaires, contactez-nous : rodolphe.pannier@cepri.net