Publié le : 24/11/2017

Le guide méthodologique sur l'analyse multicritères des projets de prévention des inondations est en lecture sur le site du MEDDE.

par Webmaster

La Direction Générale de la Prévention des Risques (DGRP) vient de mettre en ligne un certain nombre de documents relatifs à l’Analyse Multi Critères (AMC) des mesures de réduction du risque d’inondation.

 

L’AMC constitue une méthode d’analyse socioéconomique des projets de réduction du risque inondation ayant vocation à servir d’outil d’aide à la décision pour les maîtres d’ouvrage et leurs partenaires.Contrairement à l’analyse coût bénéfice (ACB), l’AMC ne repose pas uniquement sur des valeurs monétaires, mais permet de prendre en compte les impacts difficilement monétarisables d’un projet de réduction du risque inondation (impact sur la santé humaine, sur l’environnement, sur la gestion de crise…).

 

L’AMC a vocation à devenir obligatoire dans les dossiers de candidature à la labellisation des PAPI.

 

Les documents mis en ligne comprennent :

- Un cahier des charges pour l’élaboration d’une AMC dans le cadre de la labellisation PAPI, destiné à remplacer à terme le cahier des charges d’ACB figurant en annexe du cahier des charges PAPI.

- Un guide méthodologique proposant des outils pouvant être mobilisés pour répondre aux exigences du cahier des charges AMC.

- Les annexes techniques du guide méthodologique.

- Des fonctions de dommages aux logements, aux équipements publics, à l’agriculture, ainsi que des fonctions de dommages spécifiques pour les logements exposés aux submersions marines.

 

Ces documents constituent l’aboutissement d’un travail conduit entre décembre 2010 et septembre 2013 par le Commissariat Général au Développement Durable, sous l’égide de la DGPR, et associant la DREAL Rhône-Alpes, la DREAL Centre, le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), l’Institut National de Recherche en Sciences et Technologie pour l’Environnement et l’Agriculture (IRSTEA), la Mission Risques Naturels (MRN), l’Université de Brest, le Bureau des Recherches Géologiques et Minières (BRGM), la Caisse Centrale de Réassurance (CCR), l’EPTB Loire et le CEPRI.

 

Le CEPRI a apporté sa contribution à ces travaux en proposant des fonctions de dommages aux logements réactualisées, en élaborant des fonctions de dommages aux équipements publics, et en élaborant des fonctions de dommages spécifiques aux submersions marines.

Pour prendre connaissance de l'ensemble des éléments, cliquez sur le lien suivant :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Analyse-multicriteres-des-projets.html

Revenir