CEPRI.net > Accueil > Nos compétences > Innover en développant des nouveaux outils > L'hôpital face au risque d'inondation

Publié le : 11/12/2017

L’hôpital face au risque d’inondation

 

Contexte

 

L’exposition du territoire français au risque d’inondation est particulièrement importante. Les mesures structurelles jusqu’alors privilégiées nous montrent leurs limites, notamment par les charges de maintenance qu’elles génèrent. Il faut à présent gérer la vulnérabilité des territoires exposés, lesquels accueillent de nombreuses composantes sensibles, dont font partie les hôpitaux.

Le traitement de la question de la vulnérabilité des hôpitaux permet de répondre aux objectifs prioritaires de la stratégie nationale de gestion du risque d’inondation (SNGRI) en améliorant la sécurité des personnes grâce à une meilleure gestion de cette typologie d’établissements sensibles, en limitant les coûts liés aux inondations car les hôpitaux hébergent des installations rares et coûteuses, et en limitant les délais de retour à la normale du territoire en assurant dans la mesure du possible une continuité des services de santé.

L’évaluation préliminaire du risque d’inondation (EPRI) estime à environ 2500 le nombre d’établissements de santé situés en zone inondable. Mais la quantité d’établissements concernés par ce risque est sans doute bien plus importante si l’on tient compte de ses effets indirects, notamment sur les flux approvisionnant les hôpitaux (électricité, eau potable, chauffage urbain…) et sur leur accessibilité.

Les initiatives du secteur de la santé sur le sujet semblent encore peu répandues et ce projet du CEPRI vise à contribuer à faire avancer la problématique.

 

Objectifs

 

Le projet vise en premier lieu à sensibiliser les acteurs locaux et le secteur de la santé hospitalière sur la problématique des inondations et du risque qu’elles peuvent représenter pour des établissements sensibles tels que les hôpitaux.

Le CEPRI souhaite également fournir des outils techniques et méthodologiques, partager des retours d’expérience et identifier des bonnes pratiques, afin d’aider le secteur de la santé à réduire sa vulnérabilité face au risque d’inondation.

Enfin, la démarche de ce projet s’inscrit pour le CEPRI dans un objectif de contribuer à l’amélioration des techniques d’analyse coût-bénéfice au niveau national.

 

Méthodologie

 

Le travail réalisé se basera sur une étude bibliographique relative au domaine hospitalier, à l’étude de la vulnérabilité et du coût des dommages, ainsi que sur des retours d’expérience d’hôpitaux ayant été inondés et/ou ayant mis en place des bonnes pratiques pour faire face au risque d’inondation. Le projet sera enrichi par des entretiens avec des institutionnels du domaine hospitalier et par la mobilisation d’expertise (assurance, construction…). Enfin, nous nous appuierons sur des sites pilotes afin d’y analyser les endommagements potentiels directs et indirects et les pertes économiques associées, ainsi que d’y estimer des délais de retour à la normale en cas d’inondation. Ce sera l’occasion d’enrichir et de tester le contenu du projet.

 

Calendrier : juin 2015 – mars 2016

Livrables attendus : Elaborer un guide de bonnes pratiques, à destination des hôpitaux. Produire des courbes d’endommagement pour contribuer à la méthodologie nationale d’analyse coût-bénéfice.

 

Si vous souhaitez avoir des informations complémentaires, contactez-nous : violette.gallet@cepri.net